Klangkarussel à la Clairière Paris le 2 juin 2018

Klangkarussel envoutant dans un set up réussi

Merci, merci pour ce moment magique avec le duo Klangkarussel sous la voute céleste et la canopée du bois de Boulogne à la Clairère. Tout d’abord, merci pour le set up parfait, Klangkarussel ayant démarré à 2h30 était prévu pour 2h30 de show jusqu’à 5h et nous a fait la fleur de rester 30 minutes de plus. 3h de set, ça fait toute la différence, on a enfin l’occasion de voit un artiste faire un show et non pas le trailer d’un show. On a enfin le temps de rentrer dans sa musique profondément et d’en être envouté jusqu’au réveil. Et quelle musique que celle de ce duo ! House douce et vaporeuse, parfaitement à sa place dans l’ancien QG d’Etienne de Crécy, Klangkarussel nous ont déroulé un set sublime, beaucoup plus sombre que la tropical house habituelle mais toujours lumineux avec ses emprunts funks, ses synthés et ses voix. Début de set sur des titres plus confidentiels mais très droit en accord avec la thématique de la soirée sombre et douce. Ils ont ensuite sur la toute fin du set, à partir de 4h45, lorsqu’en théorie il ne restait plus que 15 minutes, commencé à envoyé des tubes notamment le mythique Sky and Sand de Paul Kalkbrenner. Mix hyper réussi, bel hommage. A ce moment là le dance floor se vide des curieux partis se battre pour un Uber dehors et commence 45 minutes de réelle communion entre les artistes et leur public. Alors qu’Adrien Held, le brun barbu du duo, s’échinait déjà à mettre l’ambiance à coup de main claquée à l’avant de la scène, c’est Tobias Rieser qui lui aussi lève un peu les mains des platines pour ambiancer son public. L’apogée ultime arrive lorsqu’ils jouent leur propre tube Sonnentanz, il doit être 5h10 soit 10 minutes après la fin théorique du concert, on désespère que ce soit la dernière chanson. Mais non, les 20 minutes suivantes vont être épiques, ponctuées de rappels sous fond de lever de soleil dans les bois. C’est bon, on peut aller dormir, merci <3.

Première partie assurée par le chouchou de Guetta, Hugel

En dernière première partie de Klangkarussel, c’est Hugel qui était sur scène. Ce relativement nouveau venu est tout de même le chouchou de David Guetta : il fait 9 premières parties du patron en 2018. Il a été à l’affiche des plus gros festivals EDM à l’été 2017: Tomorrowland, Mysteryland et Lollapalooza et aurait pu être la tête d’affiche de cette soirée à lui tout seul. Son style ? Une sorte de son EDM très influencé par les US. Français pourtant, sa spécialité est de combiner des hits hip hop avec des sonorités house, voire tropical house sous forme de ponts musicaux un peu brut de décoffrage. Les bpms étaient lents pour un public de l’Ouest parisien qui n’a pas forcément l’habitude de danser sur un bon vieux Snoop Dog et donc encore moins sur son remix house. Hugel n’a également pas été aidé par les coupures de courant à répétition, qui ont duré pour certaines quasiment 10 minutes… Peu programmé cet été il a pourtant 4 millions d’auditeurs actifs par mois sur Spotify et son tube sorti en 2017 “I Believe I’m fine” a été écouté 56 millions de fois sur Spotify. Ce qui est finalement assez proche des 62 millions de fois du Sonenntanz – Sun don’t shine de Klangkarussel. Mais c’est tout ce qui les rapproche même si tous deux sont considérés comme des artistes de tropical house. Hugel représente parfaitement la nouvelle mouvance tropical house américaine avec Kungs en tête, qui finalement ne ressemble plus beaucoup à celle des origines. Les chanteurs soul ayant été remplacés par des Drake et les bpm fortement rabaissés.

La victoire de la tropical house old school

Malgré un public pourtant très jeune ce soir là à la Clairière il semblerait que ce soit la bonne vieille tropical des origines qui a le mieux conquis le coeur des parisiens. La clairière s’impose vraiment comme un must à Paris des soirées house estivales. Sécurité sérieuse et au top, pas de file d’attente à 1h du matin avec préventes, seul gros bémol l’infinie queue aux toilettes des dames. Mais on retiendra surtout le très beau line-up et l’espace donné en particulier à Klangkarussel pour dérouler sa house toujours envoutante.

Une pensée sur “Klangkarussel à la Clairière Paris le 2 juin 2018”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *